Interview Stéphane Charlier, dirigeant des Etablissements Willy Schneider

Devenir Business angel
Devenir Business Angel en France
22 décembre 2015
Interview LCDM
Interview d’Aurélien Bauters, co-fondateur Les Clés du Monde
5 janvier 2016
Interview Schneider Willy

Stéphane Charlier, actuel dirigeant des Etablissements Willy Schneider répond à nos questions, pourquoi avoir repris la société, quels sont les principaux défis auxquels il doit faire face,…

Inscrivez-vous à la Newsletter Bolden ! 

Pouvez-vous présenter votre activité ?  Schneider Willy 2

Les Etablissements Willy Schneider est une société d’installation et de maintenance, nous voulons maximiser le confort de nos clients tout en leur permettant d’économiser de l’énergie, pour cela nous proposons des prestations variées : Chauffage, sanitaire, plomberie, ventilation …

A l’origine, avant que je reprenne la société, Schneider ne proposait que des prestations pour les particuliers. Lorsque le 1er aout 2014, j’ai repris la société, j’ai immédiatement fait évoluer nos domaines de compétences. Aujourd’hui, nos clients sont aussi bien des particuliers que des entreprises ou des associations.

Les Etablissements Willy Schneider sont labélisés RGE QualiBois, RGE QualiSol, nos clients bénéficient donc d’aides financières pour des travaux d’économie d’énergie.

Nous sommes installateur référencé proactif Viessmann (Le groupe Viesmann compte parmi les principaux fournisseurs internationaux de système de chauffage, de refroidissement et industriels) ce qui nous permet de fournir des garanties plus étendues (par exemple 10 ans au lieu de 5).

Comment vous est venue l’idée de reprendre votre société ?

Dans mes précédents postes (Team Partner et GDF Suez), je m’occupais du rachat d’entreprises. A force d’expérience, j’ai voulu le faire à titre personnel.

Ensuite, la phase de recherche a débuté, je n’avais pas vraiment d’idée fixe sur une société en particulier mais j’avais des exigences : reprendre une entreprise solide et saine financièrement et pouvoir apporter mon expérience pour la développer.

Plusieurs raisons m’ont poussé à racheter Les Etablissements Willy Schneider :

  • C’est une entreprise saine qui a installé sa réputation depuis 1963.
  • L’ancien dirigeant n’a jamais fait de communication, l’entreprise ne fonctionnait que par le bouche à oreille. J’en ai conclu deux choses :
  1. Le service proposé par la PME est de qualité
  2. Il y a encore beaucoup à faire sur le plan de la communication, mais les promesses sont encourageantes.
  • L’ancien dirigeant a eu des soucis de santé, il n’a pas pu s’occuper de l’entreprise pendant 1 an et demi. L’entreprise a continué son développement sans lui, ce qui à mon sens prouve l’implication et la stabilité des équipes.
Financer Schneider Willy SA
sur Bolden

Un mot personnel pour vos clients ?

Schneider Willy 3

Mes clients me font toujours confiance, j’ai changé deux fois d’entreprise et aujourd’hui ils me suivent encore, je les remercie c’est une preuve de confiance qui signifie beaucoup pour moi.

Quel a été votre principal problème d’entrepreneur ?

Aujourd’hui, c’est ce qui freine la croissance de l’entreprise c’est la trésorerie. Le développement marche bien, mais l’activité pourrait aller beaucoup plus vite avec un peu d’aide.

Le « pivot » que nous avons fait (en élargissement nos services auprès des professionnels) a changé nos problématiques.

Travailler pour des particuliers ne nécessite pas d’avoir une grande trésorerie et nous permet d’être plus flexible quant au choix des fournisseurs par exemple.

Depuis que nous travaillons aussi avec des professionnels en répondant à des appels d’offres, le fournisseur est souvent imposé par le client. Nous sommes donc contraints de nous plier aux exigences du fournisseur en termes de délais de paiement. Souvent, nous devons avancer la somme, mais nous ne sommes payés qu’au bout de 3 à 4 mois.

Il faut donc avoir suffisamment de trésorerie pour assumer l’activité. Pour le moment c’est problématique, mais je pense qu’au bout de deux ou trois ans nous aurons suffisamment de trésorerie pour ne plus vraiment y penser.

Dès qu’on essaie de faire un pas en avant, la trésorerie nous rattrape, pourtant l’entreprise se porte très bien.

Comment avez-vous connu le crowdlending ?

J’ai été Lauréat du réseau entreprendre, je fais aussi partie de la chambre du commerce ce qui me permet de côtoyer énormément de spécialistes et d’entrepreneurs. Ces entrepreneurs connaissant mes enjeux sur la trésorerie m’ont parlé de cette solution novatrice.

Je suis ensuite allé sur internet pour en savoir plus. J’ai lu quelques articles et j’ai été intrigué, je me suis ensuite rendu sur plusieurs plateformes avant de faire mon choix définitif.

En quoi cette solution répond-elle à vos besoins ?

J’avais un besoin de trésorerie rapide. En passant par la banque je n’aurais surement pas pu obtenir de financement, les chiffres de l’an dernier étant un peu moins bon (reprise de l’entreprise, élargissement des activités, réallocation des ressources pour les nouvelles activités), ils n’auraient pas accepté mon prêt.

Les taux proposés par le crowdlending sont plus hauts que ceux d’une banque traditionnelle, pourquoi avoir choisi cette solution ?

Oui, c’est vrai que le taux est élevé, j’aurais préféré moins, mais on veut toujours moins…

Je pense qu’il faut récompenser les personnes qui savent prendre des risques, le taux est donc justifié. L’accompagnement, la flexibilité et l’accessibilité du service proposé par Bolden a aussi un coût et c’est bien normal.

Comment avez-vous promu votre campagne ?

J’en ai parlé à mes proches, mes amis et ma famille principalement, je laisse Bolden s’occuper du reste !

Recommanderiez-vous le crowdlending aux entrepreneurs de vos relations ?

D’ores et déjà oui, mais je vous en dirai plus une fois ma collecte et mon expérience avec votre équipe terminées 🙂

Comment avez-vous connu Bolden ?

J’ai lu des articles qui parlaient du crowdlending, Bolden revenait plusieurs fois. J’ai choisi Bolden pour le sérieux et la rapidité.

Quelques mots sur Bolden ?

Accessible, service professionnel, réactif et structuré.

Envisagez-vous de devenir financeur chez Bolden, dans un avenir proche ou lointain ?

Je m’attendais à cette question !

Oui sans hésiter, mais pas forcément pour toucher des intérêts. Ce qui me motive c’est d’aider des entreprises dans leur développement, comme c’est le cas pour moi aujourd’hui.

Souvent si on laisse une chance aux entreprises, elles arrivent à prendre leur envol !

Merci à Stéphane Charlier de nous avoir accorder cet entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *