Revue de Presse
Revue de Presse #fintech, #pme & #finance du 11 Decembre 2015
11 décembre 2015
Revue de Presse
Revue de Presse #fintech, #pme & #finance du 18 Decembre 2015
18 décembre 2015
interview edouard baduel

Interview exclusive d‘Edouard Baduel, financeur chez Bolden.

Edouard a accepté de nous offrir un peu de son temps pour partager son expérience sur Bolden et nous expliquer pourquoi il a choisi d’investir dans le crowdlending.

Chaque semaine recevez par email,
les nouveaux articles et projets mis en ligne !

Edouard, qui êtes-vous ?

Bonjour, je m’appelle Edouard Baduel, je suis marié, j’ai un enfant et j’habite à Boulogne Billancourt en région Parisienne. J’ai une passion pour le sport, je pratique le Tennis et le Football. J’aime aussi énormément voyager, j’ai passé plus d’un an en Asie, mais je suis aussi allé en Amérique Latine et aux Etats-Unis. J’ai fait une école de commerce, KEDGE Business School à Bordeaux, une formation qui m’a beaucoup apporté, et qui me permet aujourd’hui de travailler chez bnp paribas real estate.

Parlez-nous de votre situation professionnelle.

J’ai commencé ma carrière chez IBM dans la fonction commerciale en 2006. J’ai ensuite passé 1 an à Hong Kong dans deux entreprises différentes, 6 mois chez Hermès et 6 mois dans une entreprise d’export. Depuis maintenant 6 ans, j’ai rejoint le groupe BNP  à la Défense où j’exerce le poste de consultant immobilier dans la filiale BNP Paribas Real Estate.

Qu’est-ce qui vous intéresse ?

Mes centres d’intérêts principaux sont le sport, la musique et toute l’actualité internationale. Tous les réflexions des grands penseurs contemporains m’interessent particulièrement dans notre contexte actuel.

Considérez-vous avoir des compétences financières particulières ?

J’ai quelques notions de par mon école de commerce où j’ai suivi des cours. J’en ai appris un peu plus depuis que je travaille à la BNP. Cela dit, je ne considère pas avoir une véritable expertise financière. Par exemple, je ne place pas mon argent en bourse même si je me tiens régulièrement au courant.

Comment avez-vous connu le crowdlending ?

J’ai lu un article sur le crowdlending au lancement de ce nouveau moyen de financement alternatif. J’ai ensuite décidé de me renseigner un peu plus. Je suis tombé sur plusieurs plateformes encore en construction. C’est un phénomène fulgurant, il y a deux ans personne ne connaissait le crowdlending et personne n’en parlait. Aujourd’hui, c’est tous les jours.

Qu’est-ce qui vous a fait passer à l’acte ?

J’avais envie de diversifier mes placements. Mon choix était très limité : investir en banque, en bourse ou en immobilier. Lorsque le crowdlending est arrivé, il a comblé ce manque qu’avait la France en matière d’investissement. J’avais aussi envie d’investir dans quelque chose que je comprends. La bourse c’était trop lointain pour moi et la banque pas assez rentable, quant à l’immobilier, j’y ai déjà investi mais les sommes nécessaires sont beaucoup plus grandes. J’avais besoin de trouver un placement rentable, facile à comprendre et que l’on maîtrise sans investir des sommes trop importantes, c’est ce que le crowdlending propose.
J’ai beaucoup de respect pour les gérants des PME, c’est un réel challenge. Pour les encourager, les aider et faire travailler mon épargne j’ai choisi le crowdlending. Je suis particulièrement en phase avec ce moyen de financement alternatif qui trouve son audience aussi bien du côté des financeurs que des PME dynamiques.

Faites comme Edouard  
Financez des PME dynamiques

Pourquoi chez Bolden ?

J’ai pu contacter personnellement les dirigeants, leurs valeurs correspondent aux miennes. Je parle de partage, de proximité, d’envie d’avancer, de changer le monde de la finance, de le rendre plus accessible pour tout le monde.

Tristan Grué (ndlr fondateur de Bolden) m’a rassuré, son expertise financière m’a apporté la confiance qu’il me manquait pour me lancer dans l’aventure.

D’autres arguments m’ont fait choisir Bolden. Le processus de sélection Bolden est très rigoureux, c’est sûrement une des plateformes les plus sécurisées actuellement sur le marché.logobolden

Quel projet avez-vous financé chez Bolden ?

J’ai souscrit un pack financeur de 10 000€ et Bolden a pris en charge mes investissements en fonction de mes critères : Edélices, Feedback, FS2I, Savoir Faire de France et La Table d’Antan avec un rendement total autour de 7%.

J’ai particulièrement apprécié deux projets : Edélices, de par son projet de mettre en ligne un site web afin de partager le savoir-faire culinaire Français. Je trouvais cela ambitieux et dans l’air du temps. Pour FS2I, c’est le secteur qui m’a interpellé, ayant travaillé 3 ans chez IBM.

epicerie-fine-edelices

Qu’est ce qui est le plus important pour vous sur une plateforme ?

Je cherche un investissement sûr et rentable, c’est ce qui me motive en premier lieu. J’accorde aussi une grande importance à la réactivité de la plateforme, ainsi qu’à la transparence quant aux coûts et au fonctionnement. Le nombre et la variété des projets est aussi un critère de choix. J’aime investir dans ce que je comprends, dans le réel et non dans des produits d’investissement trop compliqués et pour lesquels je ne sais pas vraiment où va mon argent.

Bolden en trois termes ?

Performant, simple et réel. 

Merci à Edouard Baduel, financeur de l’économie réelle chez Bolden, de nous avoir accordé son temps.

Recevez l’ensemble des nouveaux articles sur l’investissement et le Crowdlending !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *