[Synthèse d’étude 2015] Comment se porte le crowdfunding ?
23 septembre 2015
[Histoire d’entrepreneur] Savoir Faire de France revient sur son expérience Bolden
5 octobre 2015
C. CARON Table d'Antan

Depuis 14 ans Colette CARON est aux fourneaux de La Table d’Antan à Bon Encontre. Elle vous fait découvrir une cuisine traditionnelle mêlant des saveurs « terre et mer », élaborée sur place à base de produits frais.

Pouvez-vous présenter votre activité ?

La Table d'Antan ProjectL’hôtel dispose de 10 chambres et d’un restaurant pouvant assurer 90 couverts.
Nous faisons parti des Logis de France (1 cheminée, 2 cocottes) et avons récemment reçu le label Maître Restaurateur. Cette distinction, seul titre officiel d’Etat pour les restaurateurs, atteste de la qualité de la cuisine et garanti le « fait maison » ; moins de 3.000 chefs sont reconnus Maitre Restaurateurs.
Nous aurons l’honneur de recevoir ce prestigieux label le 1er Octobre en présence de nos clients fidèles, de la chambre syndicale du Lot et Garonne, des représentants de Logis de France, des membres du Conseil Général, des élus locaux et de la presse locale.

Quand avez-vous créé votre établissement ?

L’établissement existe depuis 1999, j’y tiens les cuisines depuis le premier jour (14 ans maintenant) et j’en suis l’heureuse propriétaire depuis 2012.

Comment vous est venue l’idée de reprendre l’établissement ?

Salariée, j’ai commencé à acheter des parts dans la PME et j’ai saisi l’opportunité de racheter l’entreprise lors du départ en retraite de mon associé en 2012.
Depuis, nous avons su obtenir le classement 2 étoiles (que l’hôtel n’avait pas auparavant), le label Restaurant de Qualité, et le statut de Maître Restaurateur.
Financez des PME françaises  
sur Bolden

Quelles étaient vos motivations pour devenir entrepreneur ?

De manière très rationnelle, la structure reposait sur mes épaules, il me paraissait logique d’en tirer les bénéfices.

Quels sont les principaux enjeux auxquels vous devez faire face en tant qu’entrepreneur ?

Gérer l’établissement rajoute une charge de travail importante avec la partie administrative. Cela vient s’ajouter à mon rôle de chef de cuisine qui est déjà très prenant (3 services à assurer 6 jours sur 7). Je dois en outre être en permanence joignable afin d’assurer le suivi des réservations.

En tant que gérante, je dois aussi assurer les recrutements et il est difficile aujourd’hui de trouver des apprentis ou des personnes motivées (comme des profils en reconversion). Surtout que ces personnes doivent partager un quotidien avec une pression très forte pour assurer le service.
Les clients sont de plus en plus demandeurs en termes de services et de qualité de l’hébergement et cela nécessite d’importants investissements entamés depuis la reprise de l’établissement. Le précédent gérant n’ayant pas lancé les travaux de rénovations nécessaires à la bonne tenue de l’établissement. table d'antan menu
La newsletter #Finance, #Fintech et #PME !

Quelle a été la principale difficulté pour lancer votre projet ?

Afin de financer une nouvelle vague de travaux, j’ai essayé de solliciter les banques mais celles-ci se sont complètement désintéressées du projet car le secteur de l’hôtellerie est vu comme étant trop risqué, même pour un établissement établi de longue date. Je n’avais pas de temps à perdre, je me suis donc tournée vers des solutions de crédit alternatives.

Comment avez-vous connu le crowdlending ?

J’avais entendu parler des solutions de crowdlending sur les réseaux sociaux et dans une revue professionnelle. De grands noms du secteur ont tenté l’expérience et la pari m’a semblé gagnant.

En quoi cette solution répond t-elle à vos besoins ?Colette Caron

Cette solution est une bonne alternative aux circuits de financements traditionnels et me paraît répondre au besoin des épargnants vu que le Livret A ne rapporte plus. Au rythme où vont les choses, il faudra bientôt payer pour épargner !
Un grand merci à Colette Caron pour avoir accepté de répondre à nos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *