http://blog.bolden.fr/wp-content/uploads/2015/10/choisir-plateforme-crowdlending.jpg
Crowdlending : comment choisir sa plateforme ?
26 octobre 2015
Finance ISF
ISF, décryptage
3 novembre 2015

Le crowdlending, ou financement participatif par le prêt, est un mode de financement alternatif ayant vu le jour il y a un an en France. Il est basé sur le prêt des particuliers aux petites entreprises. Un nouveau phénomène qui offre de belles perspectives, tant aux TPE & PME françaises qu’aux financeurs.

Si ce nouveau mode de financement propose d’autres solutions que celles des banques, les deux systèmes peuvent être complémentaires. Explications.

Le crowdlending en pleine expansion

Avec 85.2 millions d’euros investis lors du premier semestre 2015, le crowdlending devient une solution sérieuse et viable pour les entreprises. Les particuliers sont eux aussi gagnants, grâce notamment à des taux d’intérêt attrayants (allant de 3 à 12% selon les plate-formes et les projets). Dérivé du crowdfunding, le crowdlending offre une nouvelle perspective au monde de la finance.

La newsletter #Finance, #Fintech et #PME !

Le financement bancaire pour une PME, comment ça marche ?

banqueEn France, plus de 9 entreprises sur 10 sont des très petites, petites ou moyennes entreprises. Ces 3 millions de TPE/PME ont bien sûr recours aux services bancaires, que ce soit pour leurs opérations courantes mais aussi pour leur financement. La relation PME-banque est d’ailleurs un axe majeur pour la réussite de l’entrepreneur. Une banque qui « suivra » l’entreprise peut lui être d’une grande aide dans les périodes de changement.

Les banques ont pris l’habitude d’intervenir en amont, pendant et en aval des opérations. Elles conseillent les sociétés sur des montages financiers, le choix des instruments à utiliser et les coûts éventuels. Pour ces raisons, elles restent le premier interlocuteur des PME.

La taille de la structure joue un rôle en matière de demande de financement bancaire : plus l’entreprise est petite, plus elle est dépendante du bon vouloir de la banque. Les principaux critères d’attribution d’un prêt sont la santé financière de l’entreprise, son secteur d’activité (s’il est risqué, ou méconnu, elles manifestent plus de réticences) et la nature du projet en question.

Le crowdlending pour une PME, comment ca marche ?

Le crowdlending intervient dans cette complexité du système comme une solution simple et efficace au profit des PME. Il raccourcit le parcours des fonds entre financeur et gérant. Cette “désintermédiation” permet de réduire les coûts.

Financez des PME françaises  
sur Bolden

Les besoins de financement commencent généralement à 5 000 euros et peuvent atteindre jusqu’à 1 million d’euros. Une fois la somme levée, la plateforme prend une commission et verse les fonds à la PME sous 6 à 10 jours. La PME s’engage alors à rembourser mensuellement, avec un taux d’intérêt fixé au début de l’opération.

Ce mode de financement est plus direct que le système bancaire. Mais les exigences de sérieux sont similaires ou supérieures à celles des banques. En effet, les experts des plateformes regardent à la fois la situation financière mais aussi le sérieux des dirigeants et du projet en lui-même. Une des réticences les plus importantes des PME à utiliser le crowdlending réside en sa « nouveauté »: il n’existe aucun historique de performance en France. Pourtant ce mode de financment est promis à un bel avenir car il donne de bons résultats dans les pays anglo-saxons. Par exemple, la plateforme anglo-saxonne Funding Circle a déjà financé 862 millions de livres Sterling.

Le financement bancaire et le crowdlending sont complémentaires.

Le crowdlending offre un financement alternatif à celui des banques traditionnelles: les institutions financières se sont vite emparées du phénomène pour en faire leur allié. Les banques anglo-saxonnes ont été les premières à réagir. Notamment Barclays à New York et à Londres qui s’est rapprochée de ces plateformes innovantes pour une collaboration plus ou moins étroite.

Le crowdlending appartient à la famille des Fintechs. La liaison entre Fintech et Banque va loin : les banques envisagent de sous-traiter certaines de leurs activités à ces start-ups. Ces nouvelles sociétés commencent à les conseiller sur la création de produits qui peuvent être intéressants pour toute une génération de “digital natives”.Banque Crowdlending

Cette collaboration prend tout son sens quand on sait que les deux types de financement n’ont pas les mêmes contraintes. Par exemple, alors que les délais d’obtention des prêts bancaires se comptent en trimestre, un prêt par le crowdlending peut être obtenu sous 30 jours.

Pour les entrepreneurs, il existe aujourd’hui de nombreuses façons d’obtenir un financement. Banques et plateformes cohabitent au quotidien sur le marché financier, et ce, dans l’intérêt des PME. Chacun doit trouver le financement qui lui correspondra le mieux, en fonction de sa structure mais également du moment et de la nature du besoin en fonds. Le crowdlending permet aux entreprises une transaction simplifiée et rapide. C’est un excellent moyen de financer un projet innovant, qui peut séduire les financeurs. Il peut également soutenir des besoins ponctuels en trésorerie ou pour financer un investissement concret. Le système bancaire offre de son côté une flexibilité dans les modes de financement et de remboursement mais sera moins souple quant à l’octroi du prêt. 

Il semblerait qu’en 2015, le monde de la finance évolue au profit des gérants de PME française. En Angleterre, le gouvernement et les banques investissent déjà dans les plateformes de crowdlending. Les pays anglo-saxons sont toujours plus avant-gardistes, mais la France prend peu à peu le pas et s’adapte ainsi aux besoins des petites et moyennes entreprises, véritable fer de lance de son économie. Les projets les plus innovants, qui se heurtaient parfois aux réticences du système bancaire traditionnel, auront ainsi de nouvelles opportunités pour leurs besoins en financement. Toute PME française devrait donc étudier avec attention la possibilité de recourir aux plateformes de crowdlending.

2 Comments

  1. Julie dit :

    Merci pour l’article, c’est claire et compréhensible.

  2. […] le crowdlending permet aux entreprises qui « ne répondent pas aux critères de la banque » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.