[Histoire d’entrepreneur] Savoir Faire de France revient sur son expérience Bolden
5 octobre 2015
Pandat Article
Entreprises: Comment placer votre trésorerie dans un environnement de taux bas ?
13 octobre 2015
fintech angleterre

boris johnsonLe marché des Fintech est en pleine expansion dans les pays anglo-saxons et aux Etats-Unis. Même si la France prend le train en marche, c’est en Angleterre que ce secteur connait une croissance fulgurante. Le maire londonien, Boris Johnson, a personnellement célébré, l’an passé, la position avant-gardiste de la capitale anglaise.

Mais que sont les Fintech, quel est leur rôle et leurs avantages ? L’exemple du marché anglais est idéal pour comprendre l’origine, les caractéristiques et les promesses de cette alternative économique novatrice.

Le marché anglais, berceau et terrain d’expansion des Fintech en Europe

Qu’est-ce que le marché des Fintech ?

Les FinTech sont, comme leur nom l’indique, des entreprises  alliant le domaine de la technologie à celui de la finance. Ces sociétés sont en très grande majorité jeunes et innovantes. Cette modernisation numérique d’un secteur ayant peu évolué depuis sa création est apparue avec le développement d’Internet et l’évolution des pratiques.

Du financement participatif au paiement en ligne, en passant par la gestion des comptes bancaires sur Internet, les Fintech ne proposent rien de moins qu’un bouleversement profond de la finance, à travers une simplification, une amélioration et une rentabilisation des transferts d’argent et de leurs conditions de réalisation. Plus accessible, plus transparent et moins cher, le commerce financier a trouvé dans le web et la technologie ses plus précieux alliés.

La newsletter #Finance, #Fintech et #PME !

Un secteur en pleine croissance malgré la crise

fintech angleterreLe marché anglais est la principale place des Fintech en Europe, puisque Londres peut être considérée, avec New York, comme leur centre de gravité. Mais l’Irlande accueille également de nombreuses start-ups sur son territoire. Royaume-uni et Irlande représentent ainsi près de 70% des financements européens engagés dans le secteur, soit 265 millions de dollars. C’est toutefois la place financière américaine qui concentre le plus d’investissements au niveau mondial (32% contre 13%).

Relativement récentes malgré le développement des pratiques numériques dans la finance depuis quelques décennies, les Fintech ont connu un essor foudroyant depuis 2008, année pourtant réputée noire pour l’économie mondiale à cause de la crise financière. Malgré ce contexte difficile, les Fintech ont su tirer leur épingle du jeu puisque les investissements ont triplé entre 2008 et 2013, passant d’un peu moins d’un milliard de dollars par an à près de trois milliards. Les spécialistes prévoient que cette croissance exponentielle n’est pas près de s’arrêter, puisque ces chiffres pourraient atteindre 6 à 8 milliards de dollars dans les trois prochaines années.

Quelles sont les Fintech en Angleterre ?

Parmi les nombreuses fintech anglaises, certaines comptent parmi les plus influentes au monde. On pourrait notamment citer Zopa, qui fait partie du top 10 des fintech de prêt et de crowdfunding. Cette entreprise fondée en 2004 participe nettement à l’expansion des fintech au Royaume-Uni.
Les Fintech rassemblent de très nombreuses initiatives basées sur le principe du financement participatif et du prêt aux entreprises, grâce aux outils et aux systèmes numériques les plus pointus. Pourtant, la créativité est l’une des principales forces de ce secteur, et l’un des secrets de sa dynamique. La diversité des Fintech est l’un de ses principaux atouts.
On peut catégoriser les Fintech en différentes catégories, chacune investissant un domaine particulier de la finance ou de l’économie.

Le crowdfunding

Aussi appelée « financement participatif », cette méthode radicalement novatrice fait appel aux internautes pour financer un projet : sans passer par les systèmes bancaires traditionnels, le porteur de projet peut ainsi monter sa société ou financer un projet en obtenant la confiance (et l’argent) des internautes, qu’il aura réussi à convaincre.

Financez l’économie de demain 
Sur Bolden, permettez à des entreprises de réaliser leur projet

Les applications de gestion financière

osperElles permettent, depuis son smartphone ou Internet, la gestion et la consultation des transactions bancaires en temps réel. Révolu le temps où il fallait attendre le relevé mensuel par courrier et se déplacer à l’agence la plus proche ! Aujourd’hui, des Fintech comme Osper par exemple (application mobile permettant de connaitre en temps réel les dépenses réalisées) fleurissent partout en Angleterre. Les applications financières, de part leur interface claire et simple et leur fonctionnalité innovante, deviennent de veritable alternative au secteur traditionnel.

Les monnaies virtuelles

numérisent l’argent, qu’on avabitcoinit traditionnellement pour habitude d’utiliser sous forme de pièces et de billets matériels. Les exemples sont nombreux : BitCoins, Linden Dollars

Le paiement éléctronique

permet de payer ses achats en ligne ou récemment par simple contact, directement depuis l’argent présent sur le compte bancaire. Skrill est le concurrent anglais de Paypal. Ce système de paiement est l’un des moyens les plus rapides et les plus sécurisés. Skrill est d’ailleurs disponible dans 40 devises et dans plus de 200 pays.
Certaines applications permettent de combiner factures et relevés bancaires, afin de visualiser simplement les dépenses réalisées, et ainsi de faire des économies. Analysant les comptes auxquels il est connecté, ces petites applications offrent à l’utilisateur la possibilité de comprendre l’état de ses finances en un coup d’œil… sans avoir à plonger dans ses papiers durant des heures d’angoisse !

La diversité foisonnante des Fintech est telle que de nombreux autres concepts existent, en faisant l’un des secteurs les plus créatifs de l’économie mondiale.

L’Angleterre, terreau des Fintech dans toute leur diversité

La diversité des Fintech est l’un de ses principaux avantages. Grâce à une capacité à investir de nombreux domaines de l’économie (plus rares sont ceux qui sont totalement hermétiques à leur influence que ceux qui en profitent), les Fintech font parler d’elles.
L’ensemble des catégories des Fintech sont présentes en Angleterre. Parmi elles, on trouve non seulement des entreprises innovantes, mais également des sociétés plus traditionnelles.

De jeunes startups innovantes  ont fait du web un moyen de rendre les transferts financiers plus simples, plus économiques et plus rapides.

L’envoi d’argent à l’étranger

Les fintech spécialisées dans le transfert d’argent permettent à leur utilisateurs d’économiser jusqu’à 90% sur les frais de fonctionnement lorsqu’ils envoient de l’argent à l’étranger.

transferwise Transferwise par exemple propose à ses utilisateurs un moyen plus rapide de transférer de l’argent à l’étranger, les délais bancaires étant souvent un peu plus longs, alors qu’Internet permet des transactions quasiment instantanées. Mais leur service est surtout moins cher.

Ces services innovant se présente comme une alternative à la fois plus économique et plus transparente, tout en utilisant le web et les outils informatiques de calculs simples.

D’autres exemples peuvent être cités : Paytop par exemple, née en France en 2005 propose un service similaire.

Ces aspects sont en effet récurrents dans les Fintech. Les jeunes entreprises misent sur les économies réalisées, mais également sur une image plus simple de la finance.

 

Zopa

zopa

Zopa est un exemple typique de Fintech innovante. L’entreprise fondée en 2004 est devenue en quelques années incontournable sur le marché du P2P crowdlending. Le concept est simple, des particuliers permettent à d’autres particuliers de réaliser leur projet personnel, en accédant à des prêts à la consommation. Zopa a optimisé son système en mettant en commun les fonds engagés par les particuliers afin de diversifier les investissements et ainsi limiter le risque qu’un prêteur sélectionne un mauvais dossier.

Les Fintech, alliées des banques

fintech banqueMalgré ce qu’on pourrait croire, les Fintech peuvent servir d’alliées précieuses aux banques. Certaines d’entre elles travaillent même à leur donner un nouveau visage, en les épaulant dans leurs activités et en étant financées par les banques les plus importantes au monde, qui ont bien compris que là résidait leur futur.
D’autres sociétés, tout en investissant dans les Fintech, exercent cependant leur activité avec une méthode plus classique que moderne. D’après une étude du gouvernement britannique, cette deuxième catégorie de Fintech, plus traditionnelle que les exemples de start-ups ci-dessus, se repose davantage sur les structures financières déjà existantes, et ne cherchent pas particulièrement à créer une alternative à celles-ci. Elles ne font donc que les mettre à jour, à l’heure du numérique.
C’est notamment le cas des banques ayant pressenti l’avantage présenté par les Fintech, et qui misent sur celles-ci pour se moderniser. BNP Paribas a ainsi créé Innov & Connect, la Banque Populaire une plateforme de financement participatif à Nantes…

Ainsi, le marché anglais des Fintech domine largement le reste de l’Europe, grâce au soutien du maire de Londres et au lien privilégié qu’il entretient avec la Silicon Valley. Certains estiment même que le marché anglais devance cette dernière. Ce secteur prometteur connait une croissance exponentielle, et les autres places financières, comme la France et l’Allemagne deviennent de plus en plus présentes sur la scène Européenne. Le marché des Fintech n’en est qu’à ses prémisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.