PDG et fondateur, Tristan Grué, fondateur de Bolden, précise des partenariats de la plateforme
Entretien avec Tristan Grué par Mind FinTech
10 juillet 2018
Synthèse des différentes procédures collectives et du contrôle effectué par les équipes Bolden
Les procédures collectives
13 août 2018
Témoignage du président de Crazy Foot, Jérôme Ruamps

Jérôme Ruamps se confie à la suite de son prêt Bolden

Président de Crazy Foot, un magasin de sport situé à Bruay-la-Buissière dans les Hauts-de-France, Jérôme Ruamps a accepté de nous accorder un peu de son temps pour nous parler de son expérience d’entrepreneur et revenir sur son financement sur Bolden

Que vous faisiez avant Crazy Foot ?

J’étais agent commercial en assurances.

Finalement, vous avez été entrepreneur toute votre vie ?

Oui on peut dire ça comme ça !

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir votre propre patron ?

C’est simple, je ne voulais pas de patron. Je n’ai rien contre les chefs d’entreprises, mais je ne voulais pas dépendre de quelqu’un.

Quels sont les principaux enjeux auxquels vous devez faire face en tant qu’entrepreneur ?

L’un de mes principaux enjeux est de faire comprendre aux salariés qu’ils doivent eux-mêmes agir comme des entrepreneurs. Pour vous donner un exemple, je ne peux pas faire baisser le prix des produits de 40% pour vendre plus et augmenter le chiffre d’affaires. C’est ce que je veux faire comprendre aux salariés, qu’ils sachent pourquoi nous prenons telle ou telle décision. Le but n’est pas d’augmenter le chiffre d’affaires sans savoir où l’on va.

Les fonds que vous avez récoltés sur Bolden ont servi à effectuer des travaux pour le magasin, c’est bien ça ?

Oui exactement, mais les travaux n’ont pas encore été réalisés. On ne peut pas se permettre de fermer pendant la Coupe du Monde… C’est la plus grosse période de l’année, donc je réaliserai les travaux juste après. Le prêt va nous permettre d’aménager une mezzanine, faisant passer la surface commerciale de 200 à 300 m². Nous pourrons alors exposer une plus grande partie de nos stocks.

Qu’avez-vous pensé de votre expérience avec Bolden ?

Au départ je ne connaissais pas ce type de financement : je suis passé par un courtier qui m’a orienté vers les crédits sur internet, et je n’en suis pas déçu ! C’était une bonne expérience.

Conseilleriez-vous à vos amis entrepreneurs de passer par une plateforme de financement participatif ?

C’est déjà fait ! Je ne sais pas ce que ça va donner, mais en tout cas, j’ai conseillé à mes amis chefs d’entreprise de passer par vous si ils rencontraient un besoin de financement.

Photo de la boutique avant les travaux

Crazy Foot avant les travaux financés sur Bolden

Selon vous, les plateformes de financement sont-elles un substitut aux organismes bancaires ?

Oui, c’est un bon substitut aux banques.

Avez-vous observé un pic d’activité avec la coupe du monde ?

Indéniablement, surtout avec les bons résultats des bleus ! Maintenant il faut la gagner… [NDLR : l’entretien a été réalisé quelques jours avant la finale de la Coupe du Monde remportée par la France]

Serait-il possible d’avoir des photos des travaux réalisés dans votre boutique ?

Aucun problème. Je vous enverrai des photos de la boutique dès que nous aurons terminé les travaux.

Ce sera l’occasion de vous parler à nouveau de Crazy Foot ! Merci encore à Jerôme Ruamps d’avoir répondu à nos questions. Nous lui souhaitons une excellente continuation en espérant que la victoire de la France en Coupe du Monde lui sera favorable.

Propos recueillis par Farouk, Chargé des relations emprunteurs Bolden.

La newsletter #PME et #Financement, c’est ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.